L’Evangile selon Matthieu déclare « C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Elohim vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. Celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé. » 1

Dans le Glossaire de la Traduction Oecuménique de la Bible (TOB), il est dit concernant le mot « Fils de l’homme » : Sauf en Actes chapitre 7 verset 56 et Jean 12 verset 34 dans le Nouveau Testament comme prononcée par Jésus lui-même. Dans de nombreux cas il est évident que le titre lui servait à se désigner lui même.

En certains passages l’expression évoque l’autorité d’un personnage encore à venir, le juge de la fin des temps (Mt16 :27 ;19 :28 ;25 :31-32 ;26 :64 ;Lc17 :24 ;Jn 5 :26-29). Cet emploi est sans doute inspiré de Daniel chapitre 7 verset 13.

Le principal concerné, Jésus, paix sur lui, n’a jamais prétendu être venu pour l’humanité entière, au contraire, selon l’Evangile de Matthieu chapitre 10 versets 5 à 7 « Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes: N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. » et toujours selon l’Evangile de Matthieu chapitre 15 verset 24 « Il répondit: Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël»

Et il a bien annoncé un autre prophète à venir dans l’Evangile selon Jean au chapitre 14 verset 16 « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous » sans oublier de préciser deux conditions non négligeables au chapitre 16 verset 7 pour la première condition « Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai.» et pour la seconde condition au verset 13 « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. »

Allah le confirme dans le Coran, sourate An Najm – L’étoile n°53 aux versets 1 à 4 « Par l’étoile à son déclin ! Votre compagnon ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur et il ne prononce rien sous l’effet de la passion; ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée… ».

Pour ceux qui prétendent le contraire en se basant par exemple, sur une parole souvent citée qui se trouve dans l’Evangile selon Matthieu chapitre 28 verset 19 2  « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ».  Ce verset vient en contradiction avec ce que ses disciples ont fait dans Actes 2 :38 ; 8 :16 ; 19 :5 et Romains 6 :3), en effet, on y découvre que le baptême dans l’église de la première période était fait au nom de Jésus seulement.

En plus d’être le seul verset où se trouve explicitement exprimée, la Trinité dans la formule baptismale 3, il est mal compris par les chrétiens, les nations ici signifient les douze tribus d’Israël. Revenons dix chapitres avant…

« Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël » Matthieu chapitre 19 verset 28

  • Pour les plus réticents à admettre cette vérité….

Pierre dit dans les Actes chapitre 10 verset 28 « Vous savez, leur dit-il, qu’il est défendu à un Juif de se lier avec un étranger ou d’entrer chez lui… »

  • Pour fermer la porte à toutes les imaginations…

Eusèbe de Cesarée (qui était un proche de l’empereur Constantin né en 265) dit dans son livre « Histoire ecclésiastique » Livre n°3 Chapitre 7 page 159 : Le Christ qui leur avait dit « Allez enseignez toutes les nations en mon nom »

Actes 11/19 « Ceux qui avaient été dispersés par la persécution survenue à l’occasion d’Etienne allèrent jusqu’en Phénicie, dans l’île de Chypre, et à Antioche, annonçant la parole seulement aux Juifs. »

Et bien évidemment le Coran affirme cela « Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent: « En vérité, Allah est le troisième de trois. » Alors qu’il n’y a de divinité qu’Une Divinité Unique ! Et s’ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux. » (Coran 5 :73) * Islam = Très Bien – Trinité = Très Mal « Et quand ‘Isa (Jésus) fils de Maryam (Marie) dit: « Ô enfants d’Israʾil (Israël), je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera: « Ahmad » 4. »]. Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent: « C’est là une magie manifeste. » (Coran 61:6)

Notes

  1. Chapitre 21 versets 43-44
  2. Il ne faut pas oublier le verset suivant « et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » Matthieu 28:20
  3. New Catholic Encylopedia Vol. 14 p.306 « Dans les Évangiles, l’évidence de la Trinité se trouve explicitement exprimée seulement dans la formule baptismale de Mt 28 :19 » Cependant dans Marc 16, il est dit « Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » . Aucune mention du Père, du fils et du saint esprit.
  4. Boukhari (3532) a rapporté que le Prophète, , a dit : « J’ai cinq noms : Mohammed et Ahmed ; Al Mahi, l’effaceur, avec qui Allah efface l’incroyance ; Al Hacher, qui sera le premier à être ressuscité et Al Akeb. il n’y aura pas de Prophète après moi

A Propos de l'Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =