Deutéronome 33 :2

« Il dit: L’Eternel est venu du Sinaï, Il s’est levé sur eux de Séir, Il a resplendi de la montagne de Paran, Et il est sorti du milieu des saintes myriades: Il leur a de sa droite envoyé le feu de la loi. »

Commentaire Rachi :

Il dit : Hachem est venu du Sinaï Il commence par décerner des éloges à Hachem, et ensuite [seulement] il énonce les besoins d’Israël. Et l’éloge introductif contient le rappel des mérites d’Israël, cela dans un but d’apaisement, comme pour dire : « Ils sont dignes, ceux-là, que tombe sur eux la bénédiction. »

Est venu du Sinaï Il est sorti à leur rencontre quand ils venus pour se tenir dans « le dessous de la montagne » (Chemoth 19, 17), tout comme le fiancé sort pour accueillir la fiancée, comme il est écrit : « à la rencontre de ha-Eloqim » (ibid.), d’où nous apprenons qu’Il est sorti à leur rencontre.

Il s’agit de Moïse, paix sur lui qui a reçu la Thora et l’a enseigné aux enfants d’Israël

 

Il a brillé du Sé‘ir pour eux Il a commencé par s’adresser aux enfants du Sé‘ir pour qu’ils acceptent la Tora, mais ils n’en ont pas voulu.

Il s’agit de Jésus, paix sur lui que l’Eternel a choisi pour enseigner la Thora et l’Evangile. Sé’ir fait référence à la Palestine actuelle.

S’est révélé A eux.

Du mont Paran[1] Il y est allé et Il a commencé par s’adresser aux descendants de Yichma‘el pour qu’ils l’acceptent, mais ils n’en ont pas voulu.

Le Sheikh Safiyy Ar Rahman Al Mubarakfuri (qu’Allah le préserve) nous dit dans son livre très connu « Le Nectar Cacheté » : La plupart des Arabes avaient répondu à l’appel d’Ismaël en adoptant la religion de son père Abraham. Ils adoraient Allah, croyaient fermement que Nul ne mérite d’être adoré sauf Lui, et pratiquaient sa religion. Le temps passant, une partie de ce qui leur avait été enseigné s’effaça de leurs mémoires et tomba dans l’oubli. Cependant, les Arabes restèrent fidèles au monothéisme ainsi qu’aux divers rites de la religion d’Abraham, juqu’à ce que survient parmi eux Amr ibn Louhay, le chef des Khouzaa[2] en instituant chez eux le culte des idoles (Tabarani cité dans Fath Al Bari 6/670-671, Ibn Ishaq cité dans Sirat Nabawiyya 1/69, voir aussi Musnad Ahmad 4246)

 

Est venu Vers Israël.

Des myriades de sainteté Avec Lui se trouvaient une partie – mais pas la totalité ni même la majeure partie – des myriades d’anges de service. [Il n’a pas agi] comme l’aurait fait un être de chair et de sang, qui exhibe le jour de son mariage tout l’éclat de sa richesse et de sa magnificence.

Le Prophète Muhammad  a mené la conquête de la Mecque avec 10,000 Musulmans. Ce sont des saintes myriades. Et durant la conquête, le prophète Muhammad ﷺ a ordonné tous ses disciples de tenir une torche de feu dans la nuit pour montrer le pouvoir des Musulmans aux païennes de la Mecque

Un feu-loi Elle était écrite depuis toujours devant Lui, [en lettres de] feu noir sur feu blanc. Il leur a donné, avec les tables, l’écriture [couchée par] Sa main droite. Autre explication : « Un feu-loi » s’entend comme le rend le Targoum Onqelos : Il la leur a donnée du milieu du feu.

J’en conclus que cette prophétie parle à propos des trois prophètes; Moïse (L’Éternel est venu du Sinaï), Jésus (Il s’est levé sur eux de Séir) et Muhammad (Il a resplendi de la montagne de Paran), que les bénédictions et la paix soient sur eux et tous les Prophètes d’Allah. On remarque ici comment les mots sont utilisés. Quant au Sinaï, YHWH est venu. C’est le début du peuple divin. En Seir, Il s’est levé et Il resplendit du mont Paran. C’est le message mondial de l’Islam qui a étendu à travers de monde. On voit comment l’importance de Paran est la plus grande par l’expression «Il a resplendi». On voit aussi l’augmentation graduelle des trois lieux; Sinaï, Seir et Paran puisque Paran c’est la place du final et mondial message d’Allah

Nous avons donc dans un seul et même verset biblique la mention de ces trois grands prophètes. Dans le Coran nous avons également la mention de ces trois grands prophètes dans la sourate 61 – Saff – versets 5 et 6 :

‘Et quand Musa (Moïse) dit à son peuple: « Ô mon peuple ! Pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous ? » Puis quand ils dévièrent, Allah fit dévier leurs cœurs, car Allah ne guide pas les gens pervers.Et quand ‘Isa (Jésus) fils de Maryam (Marie) dit: « Ô enfants d’Israʾil (Israël), je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera: « Ahmad ». Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent: « C’est là une magie manifeste. »’

[1] Genèse 21:20 « l’Eternel fut avec l’enfant, qui grandit, habita dans le désert, et devint tireur d’arc.21 Il habita dans le désert de Paran, et sa mère lui prit une femme du pays d’Égypte. »

[2] Les Khuza’ites sont des Arabes qui ne descendent pas d’Ismaël, paix sur lui – Fath Al Bari 6/669, Al Bidaya wa Nihaya 2/217

A Propos de l'Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 18 =