En partant de là, Jésus se rendit dans le territoire de Tyr. Il était entré dans une maison, et il ne voulait pas qu’on le sache. Mais il ne put rester inaperçu :
une femme entendit aussitôt parler de lui ; elle avait une petite fille possédée par un esprit impur ; elle vint se jeter à ses pieds.
Cette femme était païenne, syro-phénicienne de naissance, et elle lui demandait d’expulser le démon hors de sa fille.
Il lui disait : « Laisse d’abord les enfants se rassasier, car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »

https://www.aelf.org/bible/Mc/7

Au delà de ces propos terribles de Jésus à l’endroit de cette femme non juive, ce passage fait écho à Matthieu (10-5-6):

Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes et n’entrez dans aucune ville des Samaritains.
Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.

https://www.aelf.org/bible/Mt/10

Ainsi Jésus ordonne à ses disciples de se rendre uniquement auprès de ses coreligionnaires juifs.

C’est exactement ce que l’Islam déclare sur la mission de Jésus, à savoir qu’il n’a été envoyé qu’aux enfants d’Israël, ce que ces 2 passages confirment explicitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 3 =