La doctrine centrale du christianisme, la Rédemption, nous explique que la mission de Jésus consistait à venir sur terre pour racheter le péché humain par son Sacrifice sur la Croix, en versant son sang il rachetait le péché commis par Adam et hérité par ses descendants.
Sa mort revêt donc un rôle majeur dans la croyance chrétienne, or comment comprendre ces passages du Nouveau Testament où Jésus paix sur lui prétend tout le contraire, l’inverse de leurs pensées et théories à son sujet ? …

Tout d’abord, lorsque Jésus paix sur lui fit face aux juifs qui souhaitaient sa mort, ces mots furent très clairs et limpides pour ceux qui cherchent sincèrement la vérité, en effet, ne serait ce qu’avoir la volonté de le tuer est catégorisé comme un acte satanique, que dire alors de l’acte en lui même ? (question rhétorique)
Mais maintenant, vous cherchez à me faire mourir, moi, un homme qui vous ai annoncé la vérité que j’ai entendue de Dieu : cela, Abraham ne l’a point fait. Vous faites les œuvres de votre père. Ils lui dirent : Nous ne sommes pas des enfants illégitimes ; nous n’avons qu’un seul Père, Dieu.Jésus leur dit : Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez ; car c’est de Dieu que je suis issu et que je viens ; car aussi je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé. Pourquoi ne reconnaissez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a point de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur, et le père du mensonge.1

Jésus paix sur lui nous informe de l’attitude que les Enfants d’Israël ont adopté vis à vis des prophètes, ils les maltraitent de diverses façons jusqu’à les tuer, une abomination aux yeux de l’Éternel, lisez attentivement le verset qui suit :
Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ? 2

L’Éternel maudit celui qui meurt sur la croix dans l’ancien testament:
Si l’on fait mourir un homme qui a commis un crime digne de mort, et que tu l’aies pendu à un bois, son cadavre ne passera point la nuit sur le bois; mais tu l’enterreras le jour même, car celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu, et tu ne souilleras point le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne pour héritage.3

En définitive, lorsque le Messie Jésus fils de Marie paix sur lui condamne ceux qui souhaitent sa mort c’est confirmer que sa mort n’a jamais été le but de son envoi auprès du peuple, Israël. D’ailleurs si quelqu’un vient vous sauver, il n’est pas obligé de mourir pour le faire, et s’il s’agit d’un sacrifice, c’est un autre sujet qui entre aussi en contradiction avec l’idiome juif et la théologie juive.

Notes

  1. Jean 8:40-44
  2. Matthieu 23:37
  3. Deutéronome 21:22-23

A Propos de l'Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 6 =